Comment faire suite à une agression sexuelle ?

On considère que 9 femmes sur 10 ont été victimes de harcèlement sexuel au moins une fois dans leur vie, ce qui est dramatique. Cette situation est d’autant plus à condamner lorsqu’elle conduit à une agression. En France, ce sont près de 14 % des femmes qui ont subi une agression sexuelle, y compris le viol. Ce chiffre est d’environ 4 % pour les hommes. Il est terrible de penser que toutes ces femmes et ces hommes doivent supporter le poids de cette triste expérience.

Il est surtout difficile d’imaginer comment ils peuvent surmonter cette épreuve et apprendre à revivre heureux après un tel drame. En effet, subir une agression sexuelle peut parfois causer de forts traumatismes chez la personne qui l’a subie. C’est même toute leur vie sociale qui peut en être affectée. Mais au lieu de garder cet anéantissement, il y a de nombreuses choses qu’elles peuvent faire pour se défaire de cette expérience. Dans cet article, nous allons montrer ce qu’on peut faire pour mieux se sentir après avoir vécu une agression sexuelle.

Garder confiance en soi et maintenir son amour propre

Très souvent, certains en viennent à rejeter la culpabilité sur la victime en dépit de toutes les preuves de son agression. En effet, les pouvoirs publics se voilent la face et ne veulent pas affronter le problème. Quant aux agresseurs, ils clament la provocation de la victime soit par son attitude soit par sa tenue vestimentaire. Cela a très souvent pour conséquence de créer chez la victime un sentiment de honte envers elle-même et d’acceptation de sa situation. Pourtant, il est très important de préciser que ce discours moralisateur n’a pas absolument pas lieu d’être. Il est insensé et plus qu’aberrant. Et pour cause, lorsqu’une agression sexuelle a lieu, ce n’est jamais de la faute de la victime.

Pour commencer, les femmes et les hommes qui ont souffert d’agression sexuelle doivent toujours garder cette intime conviction si elles veulent surmonter ce traumatisme. En effet, garder une attitude positive et un amour propre sont essentiels. Passée la période de choc qui suit l’événement, elles ont besoin d’une période de réajustement qui va leur faire reprendre une « vie normale » et leur redonner confiance en elles. Durant cette période, il est essentiel qu’elles soient accompagnées par des personnes aimantes, des amis, de la famille et/ou dans des centres d’aide. Ils peuvent, par exemple, les aider à aller chez un médecin, porter plainte et rencontrer une intervenante sociale.

Des mécanismes de défense

Afin de se réajuster progressivement à leur vie habituelle, certaines femmes et certains hommes développent des mécanismes ou habitudes qui leur permettent de survivre psychologiquement à cette situation. Par exemple, les victimes commencent à verrouiller à double tour leur maison ou alors s’autorisent un verre d’alcool en soirée. D’autres adoptent des changements plus radicaux et déménagent de chez elles ou changent d’emploi. Cela leur permettre de mettre un trait sur leur passé et d’aller de l’avant. De même, elles peuvent aussi mettre fin à des relations susceptibles d’être nocives pour leur bien-être. Quoi qu’il en soit, elles doivent trouver des moyens de faire état des progrès réalisés depuis l’agression.

De plus, il peut arriver que certaines personnes commencent à développer des peurs et des phobies suite à leur agression. Par exemple, il peut leur arriver d’avoir peur de rester seules, elles peuvent encore avoir peur des foules ou des individus qui ressemblent à l’agresseur. Dans les pires cas, elles peuvent même développer de lourdes phobies sociales qui les empêchent de se réinsérer dans la société. Dans ces situations, il est bon d’exprimer le plus possible ce que l’on ressent, d’extérioriser ses sentiments face à la situation, face à soi-même et face à l’agresseur. Laisser sortir la colère peut également vous aider grandement.

Quelques conseils pour tenter d’aller mieux

Enfin, il ne faut pas se dire que sa vie est gâchée. Continuer de vivre en croquant la vie à pleines dents est un excellent moyen de surmonter la douleur. Vous pouvez aussi entamer de nouvelles activités pour vous occuper l’esprit et vous ouvrir de nouvelles perspectives. Par exemple, exercer une activité artistique telle que la peinture ou la poterie est très bonne pour le moral. En outre, vous pouvez commencer à pratiquer un sport, et peut-être même un sport de combat. En faisant de la boxe, vous vous défoulerez, vous laisserez sortir votre colère, vous prendrez soin de votre corps et reprendrez confiance en vous.

D’autres utilisent l’écriture comme processus de guérison. En effet, poser des mots sur le papier permettra d’extérioriser sa tristesse, sa colère, tous les sentiments refoulés pour peut-être finalement trouver un exutoire. Cette méthode est très utilisée dans les thérapies qui, elles aussi, permettent de sortir la tête de l’eau après cette période. Ainsi, tous ces moyens devraient vous permettre de vivre le mieux possible après une agression sexuelle.