Comment gérer l’anxiété d’un enfant ?

Généralement, lorsque l’on pense aux personnes qui souffrent d’anxiété, on imagine des personnes adultes qui s’inquiètent pour leur situation économique, professionnelle ou pour leur vie privée. Mais les adultes ne sont pas les seuls à qui cela arrive, et les enfants aussi souffrent d’anxiété. Et si dans une certaine mesure, c’est une réaction normale face à l’inconnu et qui peut s’avérer utile, car elle va rendre l’enfant plus prudent, cela peut parfois se transformer en réactions exagérées et dures à gérer pour les parents ou l’entourage. C’est pourquoi dans cet article, nous vous expliquons ce qu’est l’anxiété chez l’enfant, ses possibles causes ainsi que ses solutions.

Qu’est-ce que l’anxiété ?

Avant de devenir une pathologie, l’anxiété est avant tout une réaction normale que l’enfant, jusqu’à ses trois ans, va ressentir face à une situation de danger, à des bruits forts et inhabituels, etc. En revanche, elle peut se transformer en réaction exagérée de peur, même dans les cas où ladite menace n’est pas réellement présente et est imaginée par l’enfant, et où le corps va tout de même réagir comme si elle l’était. Dans ce cas-là, l’anxiété va devenir un problème et va nuire au fonctionnement et au bon développement de l’enfant, on parlera donc de « troubles anxieux ». Il est alors important pour les parents de savoir gérer les situations d’anxiété et de trouver des solutions pour rassurer et calmer l’enfant.

Quelles sont les causes de l’anxiété chez l’enfant ?

La séparation avec son parent

Ce cas peut aussi être appelé « anxiété de séparation » lorsqu’il est très important. Il correspond au moment où l’enfant ou le bébé doit se séparer de ses parents ou lorsque une personne qui lui est inconnue s’approche de lui.

La génétique

Être anxieux en tant qu’adulte et parent va augmenter les chances que votre enfant le soit à son tour. Certains bébés et jeunes enfants auront donc tendance à ressentir l’anxiété de manière plus intense et il leur sera aussi plus compliqué pour eux de parvenir à se calmer.

Les changements ou la nouveauté

Lorsque des changements importants, comme par exemple la naissance d’un autre enfant, un déménagement, une séparation, ou encore un changement de garderie, viennent perturber la vie et les habitudes quotidiennes de l’enfant, cela peut parfois aboutir à une anxiété temporaire.

La surprotection

Un enfant qui va être surprotégé aura tendance à perdre confiance en lui, ce qui peut engendrer de l’anxiété face à l’avenir.

Le manque ou l’absence de règles et de routine

Pour se sentir en bonne santé et en sécurité, l’enfant a besoin de règles claires et d’une routine dans l’alimentation, le sommeil, les horaires, etc. Sinon, une certaine anxiété peut se mettre en place.

La violence ou la négligence

Une attitude violente et agressive ou une négligence totale de l’enfant sont des éléments pouvant rendre ce dernier anxieux.

Des attentes ou exigences fortes

Que ses parents ou une personne de son entourage aient des attentes très ou trop élevées envers lui va déclencher chez l’enfant le sentiment de ne pas être à la hauteur et la peur exagérée de se tromper, ce qui accentue l’anxiété.

Quelles sont les solutions ?

Voici des pistes et des conseils afin que vous puissiez aider votre enfant à faire face à ses angoisses et à traverser ses périodes d’anxiété :

  • Lors des périodes de séparations ou qui impliquent des transitions, offrez à votre enfant un doudou ou tout autre objet qui va le rassurer et qu’il pourra garder auprès de lui lorsque vous n’êtes pas présent.
  • Mettez en place des horaires et des routines lors des moments importants comme la mise au lit, les repas et le réveil.
  • Restez calme et à l’écoute de ses besoins afin que lui puisse se calmer. Essayez de comprendre la cause de son anxiété en lui posant des questions, en l’observant, en répondant à toutes ses questions, et ses doutes, en adoptant un ton de voix doux et rassurant, en l’aidant à s’exprimer et à vous dire ou vous expliquer ses sentiments.
  • Ne minimisez ou ne sous-estimez pas les peurs de votre enfant. Même si elles ne sont pas fondées ou qu’elles peuvent paraître exagérées, pour lui, elles sont bien présentes. Faites-lui comprendre que vous le croyez et surtout ne vous moquez pas.
  • Prenez le temps d’expliquer ce qu’il va se passer si un changement se prépare (naissance, entrée à l’école, déménagement, …) en lui montrant des photos, en le faisant participer aux préparatifs, etc.
  • Aidez-le à se calmer en lui apprenant à bien respirer grâce à des petits exercices faciles qu’il pourra effectuer seul lorsqu’il ressent de l’anxiété.
  • Faites-lui faire suffisamment d’activité sportive, car un enfant qui se dépense et qui bouge se va libérer du stress et des tensions, et ainsi ressentir une sensation de calme et de bien-être.